Smart Invest Immo

1 Voie Félix Eboué

94000 Créteil

SIRET : 0000000000

SAS au capital de 512 000€

 +33 (0)1 48 99 92 43
PERCEVEZ UN REVENU COMPLÉMENTAIRE GRÂCE À L’IMMOBILIER
wp-content/uploads/2020/11/shutterstock_683492851_0-e1604595477645.jpg

Les 5 erreurs à ne pas commettre dans l'investissement courte durée de type Airbnb

La location courte durée ou temporaire permet au propriétaire de profiter d’une rentabilité plus importante. De plus, la clientèle, dont la majorité est constituée de touristes, préfère de plus en plus cette offre par rapport à l’hôtel. Elle a, pour le même prix, un espace plus grand et une cuisine équipée permettant d’éviter de prendre ses petits-déjeuners à l’hôtel et tous ses repas au restaurant. C’est donc économique pour le touriste surtout qu’Airbnb permet d’avoir un grand choix de logements disponibles par dans le monde. Pour le loueur cette offre conséquente est une concurrence. Il doit donc éviter certaines erreurs qui peuvent le conduire à l’échec dans son investissement en location courte durée.

Erreur 1 : ne pas étudier le marché

Avoir un logement à louer ne suffit pas. L’investisseur doit cibler son marché et proposer une offre adaptée à la clientèle et ses besoins. La ville intéresse-t-elle les étudiants, les touristes ou les professionnels de passage ? Après avoir répondu à cette question, il faut aussi se demander si le logement est adapté à sa destination. Un étudiant aimera-t-il vivre dans un quartier de retraités, un logement situé au 4ème étage sans ascenseur plaira-t-il à un touriste ? Si l’offre ne correspond pas aux attentes, il vaut mieux se tourner vers d’autres types d’investissement locatif.

Erreur 2 : négliger les équipements

Le mobilier constitue la raison d’être d’une location meublée. Il faut non seulement proposer les meubles et équipements nécessaires (lit, linge de maison, draps, réfrigérateur, plaques de cuisson, vaisselle essentielle, …) mais il faut que ces derniers soient de qualité. Des offres complémentaires comme le Wifi est également à prendre en compte sans oublier l’espace de travail incontournable pour les professionnels. Prévoir un petit guide à destination de ses hôtes avec les activités à ne pas rater et les meilleurs restaurants est un geste d’attention très apprécié.

Erreur 3 : zapper l’annonce

Airbnb, Booking, Leboncoin, Abritel, Expedia ; ces sites d’annonces de location sont nombreux sur le Web. Il y a aussi la possibilité de créer son propre site. Mais la concurrence est également très rude. Pour se démarquer, le propriétaire doit rédiger une annonce accrocheuse et pertinente. Il ne faut pas maquiller l’annonce avec des promesses mirobolantes. Il faut se concentrer sur des détails intéressants de l’offre : la distance entre le logement et la plage ou les lieux d’intérêt, les transports à proximité, les équipements, les couchages, le Wifi, etc. Il faut aussi accompagner l’annonce avec des photos réelles et qui reflètent la qualité du bien immobilier. Si la maison possède un beau jardin, une photographie doit suggérer le bon temps que les hôtes pourront passer les pieds dans l’herbe. Si l’appartement a un grand balcon avec vue mer, il faut suggérer l’agréable dîner devant un coucher de soleil inoubliable.

Erreur 4 : délaisser la relation clientèle

Tout en évitant d’être intrusif, il faut établir un minimum de contact avec les locataires. Il faut accueillir les voyageurs avec courtoisie et bonne humeur. Il est aussi important de leur donner quelques consignes qui peuvent améliorer leur séjour (mode d’emploi de certains appareils, sécurité, etc.). Il faut laisser un numéro de téléphone joignable en permanence et c’est au client d’appeler en cas de problème. A la fin de leur séjour, il faut demander l’avis des clients. Ensuite, il faut tenir compte de leurs remarques, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, pour améliorer la prestation. Il ne faut pas oublier qu’ils peuvent noter le séjour sur Airbnb et que ces avis ont un impact sur le positionnement de l’annonce.

Erreur 5 : omettre les règlements

La location saisonnière, temporaire ou de courte de durée est tout sauf une location au noir. Ainsi, il faut être en règle vis-à-vis des lois existantes : autorisation de la mairie, règlements de copropriété, dispositions fiscales. Il faut vérifier que tout soit bien en ordre et que toutes les démarches administratives soient respectées.

Développer votre patrimoine immobilier dès aujourd’hui et sans effort.